Officine pratique - La prise en charge du patient à domicile

Officine pratiqueLa prise en charge du patient à domicile

15.12.2014

Vieillissement de la population, perte d’autonomie, durées d’hospitalisation plus courtes, et nouvelles missions du pharmacien… Divers facteurs contribuent à créer un environnement favorable au développement d’une activité de maintien à domicile en pharmacie. Et, même si ce marché est très concurrentiel, le pharmacien a beaucoup d’atouts à y jouer. Mode d’emploi pour bien se lancer.

  • Une présentation attrayante
  • Pour superviser l'installation du matériel, il est préférable que le pharmacien se rende au...
1-Etre motivé et préparé

« Le marché du maintien à domicile est intéressant humainement et économiquement rentable », explique Laurent Egret (directeur de Facilôdom/Giphar). Toutefois, il est extrêmement concurrentiel, étant donné que l’activité de MAD est détenue au moins à 70 % par sociétés de vente et de location de matériel médical à domicile, directement concurrents de l’officine (Bastide, Reha Team, Vitrine médicale, Providom, Cap Vital…). La motivation est donc primordiale.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.