Comptabilité - Loyer de l’officine : un poste de plus en plus lourd

ComptabilitéLoyer de l’officine : un poste de plus en plus lourd

20.11.2014
  • Certains loyers finissent par poser un problème de rentabilité
  • Comptabilité - Loyer de l’officine : un poste de plus en plus lourd-2
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Votre étude statistique annuelle sur l’économie de l’officine montre que la part du loyer dans les coûts fixes tend à s’accroître au fil des ans. L’augmentation est même supérieure à l’inflation. Selon vous, cette tendance va-t-elle perdurer ?

PHILIPPE BECKER.- En effet, l’évolution du loyer est plus forte que celle de l’indice INSEE du coût de la construction ou que celle de l’indice de référence des loyers sur la période considérée. Cela s’explique notamment...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 1

Partenaires