Transmettre l’officine à moindre coût

Transmettre l’officine à moindre coût

02.10.2014

Jusqu’au 31 décembre 2014, vous pouvez transmettre votre officine individuelle ou les parts de la société qui l’exploite à un enfant, avec un dispositif de paiement échelonné des droits sans aucun intérêt à payer. Un « crédit gratuit » qui n’existera plus le 1er janvier 2015.

LE MONTANT des droits de succession et de donation sur une officine dépend de la valeur de cette officine et du lien de parenté de l’héritier ou du donataire. En principe, ces droits sont payables immédiatement. Toutefois, et moyennant des garanties à constituer en faveur du Trésor, ils peuvent faire l’objet d’un paiement différé pendant cinq ans et fractionné ensuite pendant dix ans, soit une période totale de quinze ans au maximum.

Ce « crédit » accordé par le fisc se paie avec...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires