Remplacement, horaires, télésurveillance… - Seulement une pharmacie sur dix fermera pendant les vacances

Remplacement, horaires, télésurveillance…Seulement une pharmacie sur dix fermera pendant les vacances

30.06.2014

À l’approche des vacances, les patients affluent au comptoir pour préparer leur prochain départ et bénéficier des conseils de leur pharmacien. Mais qu’en est-il de l’officine pendant la période estivale ? Si les croix vertes restent, pour la plupart, allumées tout l’été, les grandes vacances demandent une organisation spécifique en termes d’ouverture et de remplacement.

  • Et vous, baisserez-vous votre rideau cet été ?
  • Seulement une pharmacie sur dix fermera pendant les vacances - 2
  • Seulement une pharmacie sur dix fermera pendant les vacances - 3

ALORS que le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » vient de publier ses recommandations aux voyageurs et que les pharmaciens multiplient les conseils au comptoir à l’intention des futurs estivants, se pose la question de leurs propres vacances. Eh oui ! Un pharmacien en tong, à la plage, installé sur une chaise longue, c’est possible. Ou en chaussures de randonnée en train de gravir une montagne. Ou ailleurs. Les pharmaciens ont aussi le droit de partir en vacances. Pour en savoir...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Buzyn

Agnès Buzyn pour la fermeture des « coffee-shops » à la française

Invitée sur RTL dimanche, la ministre de la Santé Agnès Buzyn insiste sur l'illégalité de la vente de cannabis contenant du THC, quel que soit son taux. Opposée à la légalisation et à la dépénalisation du cannabis, elle se montre... 2

Partenaires