Quimper, capitale historique de la Cornouaille

Quimper, capitale historique de la Cornouaille

10.06.2014

Chef-lieu du Finistère (département 29) et capitale traditionnelle de la Cornouaille. Elle est le siège d’une intercommunalité de 90 443 habitants en 2011. Son aire urbaine compte 124 621 habitants en 2010, soit la deuxième du département. La ville, dotée de 28 officines, se situe en 22e position des villes françaises où il fait bon vivre.

  • Une ville très bien dotée en officines
  • Quimper, capitale historique de la Cornouaille - 2
  • Quimper, capitale historique de la Cornouaille - 3
  • Quimper, capitale historique de la Cornouaille - 4

LES ACTIVITÉS de Quimper concernent principalement les services, les industries agroalimentaires, le textile et la mécanique. La ville dispose de 9 maisons de retraite et 9 cliniques. La commune compte 62 000 habitants, 29 quartiers-iris et 28 pharmacies, soit, 1 pharmacie pour 2 215 habitants et 1 800 Équivalents Français Moyens (EFM). Ce dernier chiffre s’explique par l’effet combiné d’un faible niveau de consommation par habitant et un équipement officinal très supérieur à la moyenne...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires