Automatisation et agencement - Agencer et automatiser : faut-il tout faire en même temps ?

Automatisation et agencementAgencer et automatiser : faut-il tout faire en même temps ?

24.04.2014

Se contenter d’installer un robot ou un automate dans son officine sans penser à l’agencement peut dans certains cas conduire à commettre des erreurs. Cela peut aussi se dérouler sans difficulté notable. D’où la nécessité de bien analyser son besoin et de définir précisément son objectif. En cas de réagencement nécessaire, la difficulté est de savoir s’il faut que les prestataires travaillent ensemble, et comment le titulaire doit gérer cette collaboration, qui écouter d’abord…

  • Une vision d’ensemble est à privilégier
  • Agencer et automatiser : faut-il tout faire en même temps ? - 2

FAUT-IL RÉAGENCER son officine dès lors qu’on l’automatise ? Le coût de l’automatisation déjà important ajouté à celui non moins important d’un agencement total ou partiel y fait réfléchir à deux fois. L’automatisation coûte de quelques dizaines de milliers d’euros jusqu’à 200 000 euros, on peut en dire presque autant pour l’agencement. Or, installer un automate ou un robot, ou encore une machine hybride, (automate doté d’un bras robotisé par exemple), peut bouleverser la disposition de l...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 23

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.