Créteil, capitale du Val-de-Marne

Créteil, capitale du Val-de-Marne

14.01.2013

Préfecture du Val-de-Marne (94), située à 11 km au sud-est de Paris, Créteil compte 31 quartiers iris, et 89 359 habitants en 2009 avec un taux de croissance annuelle de + 0,9 %, d’un tiers supérieur à la moyenne nationale. L’équipement hospitalier y est exceptionnel, avec le CHU Henri-Mondor et deux autres hôpitaux, pour un total de 2 000 lits. La ville compte 58 000 emplois, dont 60 % dans le secteur public.

  • Créteil, capitale du Val-de-Marne-1
  • Créteil, capitale du Val-de-Marne-2
  • Créteil, capitale du Val-de-Marne-3
  • La base de loisirs de Créteil

CRÉTEIL a été fortement urbanisée à partir des années cinquante, avec toutefois la reconversion d’un site de carrière en base de loisirs, et un lac d’expansion des crues de la Seine et de la Marne. Elle est desservie par 3 stations de métro, 1 station RER et l’A8 (« super-périphérique » de la grande couronne).

La ville compte 27 pharmacies, soit 1 officine pour 3 310 habitants, soit un taux d’équipement apparent faible, dû pour une part à un niveau de vie de 10 %...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.