Rétrocessions : quel impact sur l’activité des officines ?

Rétrocessions : quel impact sur l’activité des officines ?

11.10.2012
  • Rétrocessions : quel impact sur l’activité des officines ? - 1
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Dans votre dernière étude statistique sur l’économie des officines clientes de votre société, vous avez étudié le poids des ventes par rétrocession en 2011. Est-ce une pratique habituelle ?

PHILIPPE BECKER.- C’est en tout cas une réalité. Selon notre étude, un tiers des pharmacies de notre panel - soit 532 officines sélectionnées sur 1 600 officines clientes - pratiquaient en 2011, et à des échelles diverses, des ventes par rétrocession avec leurs confrères....

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pharmacien

À la Une La nouvelle marge pour 2019 Abonné

En prévision de l'instauration de nouveaux honoraires de dispensation à partir du 1er janvier 2019, un nouvel arrêté de marge vient de paraître au « Journal officiel ». 3

Partenaires