Mise en conformité obligatoire le 1er janvier 2015 - Accessibilité aux handicapés : des pharmacies se soumettent au diagnostic

Mise en conformité obligatoire le 1er janvier 2015Accessibilité aux handicapés : des pharmacies se soumettent au diagnostic

04.10.2012

Dans un peu plus de deux ans, le couperet tombera : les établissements recevant du public, dont les commerces, devront se mettre en conformité pour recevoir les personnes « en situation de handicap ». Les premiers diagnostics révèlent des surprises, même dans les pharmacies.

  • Sophie Sergent-Decherf montre la vitrine pouvant être modifiée pour devenir l’entrée de l’officine

« IL FAUT déculpabiliser le handicap, ce n’est pas aux patients de s’adapter à nos officines. Notre rôle dans la santé publique est de limiter les contraintes pour les patients », explique Sophie Sergent-Decherf, pharmacienne à Liévin (Pas de Calais). Celle-ci, avec huit autres pharmaciens du Nord et du Pas de Calais, ont été volontaires pour subir un diagnostic sur l’accessibilité de leur officine. Les résultats ont été connus le vendredi 21 septembre, et entraîneront des travaux et des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires