Repères

Repères

21.05.2012

Pour faire nettoyer son officine, le titulaire dispose de deux solutions :

• Embaucher une femme de ménage : généralement, elle est employée à temps partiel en contrat à durée indéterminée et vient à l’officine quelques heures par jour. Elle est rémunérée au coefficient 100 de la convention collective de la pharmacie d’officine, soit 1 400 euros bruts mensuels au 1er janvier 2012.

• Faire appel à une société de nettoyage. Dans ce cas, la société pratique une facturation...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maillage

À la Une Moins d'officines, mais un réseau plus fort Abonné

En dépit d’une perte record du nombre de pharmacies en 2018, c’est un maillage officinal en pleine consolidation et bénéficiant de l’émergence d’une nouvelle génération de titulaires qui apparaît aux détours des statistiques publiées par l'Ordre national des pharmaciens. Commenter

Partenaires