Pourquoi l’apport personnel augmente

Pourquoi l’apport personnel augmente

10.05.2012

D’après ses études statistiques, le réseau d’experts-comptables CGP relève que l’apport personnel représente, en 2011, 23 % du prix d’achat moyen de l’officine, contre 21 % en 2010 (soit 332 000 euros au lieu de 283 000 euros).

Cette évolution va de pair avec celle du prix d’achat moyen constaté en 2011 (1 446 000 euros contre 1 347 000 euros en 2010), compte tenu, note le réseau CGP, d’une « désaffection des plus petites officines : les cessions des officines de moins de 1 000 000...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
baisse

ROSP générique : pour la FSPF, le compte n’y est pas

Les pharmaciens toucheront cette année en moyenne 2 213 euros de moins au titre de la ROSP générique. Un effondrement jugé inacceptable par la FSPF. Le paiement de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) pour la... 5

Partenaires