OFFICINE PRATIQUE - Les bons mots au bon moment

OFFICINE PRATIQUELes bons mots au bon moment

23.04.2012
  • Pour aborder certains sujets, l’espace de confidentialité s’impose
1/LE DEUIL

L’accompagnement face à la mort et au deuil est une situation difficile pour le pharmacien car il n’y est pas préparé. Il n’est pas simple de ne pas s’impliquer ou se projeter pour simplement rester dans une relation d’empathie. Il faut se souvenir que le plus souvent, les personnes qui font face à un décès ont surtout besoin d’être entendues. Être à l’écoute est donc le premier pas vers l’autre. Éviter de plaindre le patient qui vient vers vous, avoir des paroles apaisantes ou...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
baisse

ROSP générique : pour la FSPF, le compte n’y est pas

Les pharmaciens toucheront cette année en moyenne 2 213 euros de moins au titre de la ROSP générique. Un effondrement jugé inacceptable par la FSPF. Le paiement de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) pour la... 5

Partenaires