AMÉNAGER UN ESPACE DÉDIÉ AU CONSEIL PHARMACEUTIQUE - Trouver l’équilibre entre visibilité et discrétion

AMÉNAGER UN ESPACE DÉDIÉ AU CONSEIL PHARMACEUTIQUETrouver l’équilibre entre visibilité et discrétion

23.02.2012

Les titulaires seront de plus en plus souvent amenés à décider l’aménagement d’un espace conseil dans leur officine. Principaux enjeux, trouver l’espace adéquat, ce qui n’est pas une mince affaire pour les officines de petite taille, bien le positionner dans l’espace de vente, lui donne une réelle visibilité pour montrer qu’il existe tout en veillant à donner envie d’y aller sans sentir le poids du regard d’autrui. Certes, le savoir-faire des pharmaciens joue beaucoup, mais les techniques d’agencement aussi.

  • Un balisage explicite de l'espace dédié au conseil

LA DEMANDE n’est pas encore très forte, mais les agenceurs le proposent systématiquement, du moins quand la configuration des lieux le permet. L’aménagement d’un espace dédié au conseil pharmaceutique - comprenez espace dédié aux entretiens pharmaceutiques - fait désormais partie des discussions entre titulaires et agenceurs. Dire que les pharmaciens y sont très favorables serait excessif, mais de l’avis de quelques agenceurs, ils étudient sérieusement la question. « C’est quelque chose d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires