UN CONSEIL ARGOS CONSULTING - Merchandising : Savoir pour agir (2e partie)

UN CONSEIL ARGOS CONSULTINGMerchandising : Savoir pour agir (2e partie)

15.12.2011

Pour clore une année merchandising riche en conseils de tous ordres, cet article fait suite à celui du 17 novembre 2011. Il reprend les quelques principes fondamentaux qui permettront à l’officine (et à l’équipe qui l’anime) de mieux se connaître, ainsi que d’acquérir du savoir sur son environnement, ses clients, ses produits. Une démarche qui n’a qu’un seul objectif : s’adapter au mieux aux évolutions du secteur et rester attractif et rentable.

  • L’évolution d’autres commerces, tels les fleuristes, est riche d’enseignements

ENTRETENIR une curiosité sans faille : pourquoi ce qui est bien chez les autres ne le serait-il pas chez vous ? Sortez de l’officine, ne manquez pas une occasion d’observer les autres commerces (et pas seulement les pharmacies !) qui vous entourent, leurs agencements, leurs gammes, leurs solutions de présentation, de mise en avant, les comportements de leurs clients. Un client reste un client, qu’il fasse ses achats dans une pharmacie ou chez un fleuriste. Si tout n’est pas transposable d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires