Marché bucco-dentaire - Eludril Gé : la stratégie de l’autogénérique

Marché bucco-dentaireEludril Gé : la stratégie de l’autogénérique

08.09.2011

Depuis 43 ans, Eludril fait partie de ces traitements efficaces dont la notoriété n’est plus à faire. Génériqué depuis avril 2009, il reste un produit incontournable pour nombre d’utilisateurs. Aujourd’hui Pierre Fabre décide de ne conserver que la référence autogénérique Eludril Gé, identique au princeps.

  • Pas de changement pour le patient, mais un plus pour le pharmacien

LA STRATÉGIE est originale. Les Laboratoires Pierre Fabre font évoluer leur portefeuille bucco-dentaire. Possesseur depuis plus de quarante ans d’Eludril, génériqué depuis 2009 et autogénériqué sous le nom de Soludril depuis l’an dernier, le groupe fait le choix d’abandonner le princeps au profit de l’autogénérique, identique en tout point au médicament de référence. Un autogénérique qui prend désormais le nom d’Eludril Gé.

« Eludril 90 ml est passé très près du TFR. Avec Eludril Gé...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
hep C

Hépatite C chronique : les généralistes ont la main

La prescription de deux antiviraux à action directe (AAD) pour le traitement de l’hépatite C chronique est désormais ouverte aux médecins généralistes, comme prévu par le Plan priorité prévention. Jusqu’à présent réservés à... Commenter

Partenaires