Le remplacement du titulaire de l’officine

Le remplacement du titulaire de l’officine

07.07.2011

Comme chaque année, le conseil de l’Ordre rappelle aux pharmaciens titulaires d’officine et aux pharmaciens adjoints les précautions à prendre et les formalités à accomplir lorsque le titulaire doit recourir à la collaboration d’un remplaçant, notamment en été. Mode d’emploi.

EN PRATIQUE, les formalités et les obligations déontologiques à respecter en cas de remplacement dans l’officine diffèrent un peu suivant la durée de ce remplacement et selon que le remplaçant est étudiant ou pharmacien diplômé.

Quel remplaçant, quelles formalités ?

- Si le remplacement dure moins de huit jours, le remplaçant peut être un pharmacien diplômé inscrit à l’Ordre ou en instance de l’être et n’ayant pas d’autre activité professionnelle pendant la durée du remplacement, un...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
equilibre

À la Une Accord CNAM : compromis ou trahison ? Abonné

L'assurance-maladie et les syndicats de pharmaciens jouent les funambules dans les négociations conventionnelles qui viennent de se rouvrir. Car tout est affaire d'équilibre entre la CNAM, qui cherche à récupérer un « trop perçu » par les pharmaciens, et les syndicats aux intérêts divergents. Alors que la FSPF refuse tout compromis qui ne permettrait pas au réseau officinal de recouvrir son... 14

Partenaires