Les adjoints au quotidien - Mes premiers pas en officine

Les adjoints au quotidienMes premiers pas en officine

Anne-Gaëlle Moulun
| 14.06.2011

Ils sont jeunes adjoints ou plus expérimentés. Ils gardent un bon ou un mauvais souvenir de leurs débuts dans la profession. Entre découvertes et désillusions, sept adjoints ont accepté de témoigner de leurs premiers pas en officine.

  • Mickael Groult
  • Cassandre Mercier
  • Raphael Giglioti
  • Thomas Guerreau

« J’ai eu beaucoup de chance, j’ai réussi à trouver rapidement du travail, déclare Mickaël Groult, diplômé en juin 2010. J’ai commencé par des remplacements de longue durée, dans le Calvados, l’un de cinq mois et l’autre de trois mois, dans deux pharmacies différentes. J’ai ensuite décroché un CDI dans une autre pharmacie, il y a deux mois. » Ex-président de l’Association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF), en 2009, il reconnaît que les nombreux contacts...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires