Arras capitale de l’Artois

Arras capitale de l’Artois

08.11.2010

Arras capitale d’Artois compte 42 672 habitants en 2007, en croissance annuelle de 0,5 %, taux proche de la moyenne nationale et sensiblement plus élevé que celui des principales villes de la région. La population de la communauté urbaine, avec 24 communes, dépasse les 95 000 habitants en 2010. Le développement d’Arras bénéficie d’une position exceptionnelle la reliant au grand métropole nationale grâce à son réseau tant autoroutier que ferré.

  • Arras capitale de l’Artois-1
  • Arras capitale de l’Artois-2
  • Arras capitale de l’Artois-3

ARRAS est dotée d’un important équipement commercial qu’il s’agisse des grandes surfaces, hyper et super, ou d’une très riche présence d’enseignes nationales en centre-ville. L’université d’Arras qui couvre les villes de Lens, Liévin, Béthune et Douai regroupe des nombreuses disciplines et notamment dans le domaine de l’art et de ses métiers ainsi qu’un service de formation permettant l’accès aux études universitaires.

Arras compte 18 pharmacies soit une pharmacie pour 2 334...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires