Le projet de loi de finances 2011 - Quand le « rabot fiscal » rabote aussi votre épargne

Le projet de loi de finances 2011Quand le « rabot fiscal » rabote aussi votre épargne

21.10.2010

La forte médiatisation du «?coup de rabot?» sur les niches fiscales décidé par Bercy aura passé sous silence un autre élément du projet de loi de finances pour 2011 : l’alourdissement général de la fiscalité de l’épargne. 1 % de plus ici, 230 euros là : à première vue, les sommes ne paraissent pas importantes. Sauf que mises bout à bout, elles finissent par peser sur le patrimoine des épargnants. Revue de détail des placements qui seront touchés.

  • Christine Lagarde et François Baroin ont présenté un projet de loi de finances contesté

Bien entendu, il ne s’agit pour le moment que d’un projet. Pour autant, sauf retour en arrière surprise, le projet de loi de finances pour 2011 dessine les contours de ce qui devrait être les nouvelles règles du jeu à compter du 1er janvier 2011. Et parmi elles, une hausse de la fiscalité de l’épargne et des placements.

Un point de plus pour le prélèvement forfaitaire...

Jusque-là, beaucoup d’entre vous, du fait de leur tranche marginale d’imposition, avaient opté pour le «PLF» ,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires