18 millions de personnes potentiellement concernées - Phytothérapie et jambes lourdes : l’enjeu des formules naturelles

18 millions de personnes potentiellement concernéesPhytothérapie et jambes lourdes : l’enjeu des formules naturelles

08.07.2010

Conséquence des différentes vagues de déremboursement subis par les veinotoniques, le segment des compléments alimentaires pour jambes lourdes ne cesse de se développer. Composant phare des formules, la vigne rouge n’est qu’une des plantes sur la base de laquelle s’est érigé tout un marché résolument ancré dans le vert.

  • La voie topique est souvent associée aux formes orales

LA PROBLÉMATIQUE des jambes lourdes se traduit avant tout par un ensemble de sensations : lourdeur et fatigue au niveau des mollets et des chevilles, mais aussi tension et picotements… Tout au long de la journée, ces sensations vont évoluer pour se faire sentir plus fortement dans la soirée. Certaines conditions les favorisent, comme la station debout ou assise prolongée, le piétinement, les positions fléchies ou accroupies, le port fréquent de charges lourdes, les variations hormonales...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires