ZOOM SUR L’EQUIPEMENT - La clim, une affaire d’architecte ?

ZOOM SUR L’EQUIPEMENTLa clim, une affaire d’architecte ?

27.05.2010

L’enjeu est bien sûr de rafraîchir l’officine quand le mercure monte, et de ce point de vue, les technologies s’améliorent pour apporter un meilleur confort aux clients et au personnel. Mais il est aussi et surtout de bien intégrer le système de climatisation dans l’espace commercial, cela devient alors un enjeu architectural. D’où la nécessité de bien analyser en amont les contraintes du bâtiment avant toute installation.

  • C'est la climatisation qui doit s’adapter à l’officine, pas l’inverse

« C’EST À LA FOIS simple et délicat ». Pour Pierre Jegou, responsable technico-commercial zone Grand Ouest de l’agenceur JCDA, la climatisation en elle-même ne pose guère de problème au plan technologique, c’est sa place dans le bâtiment qui peut se révéler complexe. En effet, qui dit climatisation dit automatiquement un groupe extérieur, un condenseur permettant de pulser de l’air dans le local que l’on veut climatiser. Ce groupe prend de la place et n’est pas toujours facile à installer...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires