Télémédecine et officine - La pharmacie du futur à portée de main

Télémédecine et officineLa pharmacie du futur à portée de main

25.05.2010

L’officine de demain est en marche. Pour servir son évolution, les outils de la technologie informatique et réseaux, issus de la téléformation, s’adaptent peu à peu au milieu de la santé. Ils ouvrent au pharmacien de nouvelles perspectives et précisent son rôle dans la prise en charge du patient à l’officine.

  • La pharmacie du futur à portée de main - 1
  • Photo prise le 23 mars 2000, de la valise station de télémédecine portable mise au point par le...

L’OFFICINE est vouée à accroître sa part de responsabilité dans la chaîne de soins qu’occasionne le suivi de certains patients. C’est du moins le sentiment de l’USPO (Union des syndicats de pharmaciens d’officine). Une opinion que partage d’ailleurs une large part des acteurs de la profession. À cela, rien de surprenant, la mise en place des réseaux de santé avec le développement du MAD et du HAD, d’une part, l’élaboration du dossier pharmaceutique (DP) et le vote de la loi HPST*, d’autre...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires