L’eau de Botot, favorite des rois

L’eau de Botot, favorite des rois

15.04.2010

Conçue pour Louis XV, l’eau de Botot est l’un des plus anciens remèdes français encore existants. Aujourd’hui rattachée à la marque Rogé Cavaillès, la solution purifiante a traversé les siècles sans changer de formule, passant des mains de Marie-Antoinette aux plus républicains de nos concitoyens.

  • L’eau de Botot, favorite des rois - 1
  • Une marque qui a traversé les siècles sans changer de formule
  • L’eau de Botot, favorite des rois - 3

LIEU DE SPLENDEURS, de fastes et d’intrigues, la Cour de Versailles fascine autant qu’elle répugne, par la cruauté de ses mœurs. Et par, dit-on, l’hygiène déplorable qui régnait à l’époque dans le plus grand château du monde. Il semble toutefois qu’il n’en était pas vraiment ainsi. Certes, on se méfiait de l’eau, source de maladies infectieuses. Et puis les miasmes étaient légions, véhiculés par la présence de chevaux écumants, de chèvres ou de vaches dont on tirait le lait jusque dans...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires