Avantages fiscaux des nus-propriétaires - Comment déduire les grosses réparations d’un bien immobilier

Avantages fiscaux des nus-propriétairesComment déduire les grosses réparations d’un bien immobilier

18.03.2010

Bonne nouvelle pour tous ceux qui ont reçu par donation ou succession la nue-propriété d’un bien immobilier que l’usufruitier ne loue pas. À compter de l’imposition des revenus de l’année 2009, ils pourront déduire, dans la limite de 25 000 euros, les grosses réparations effectuées de leurs revenus globaux. Mode d’emploi

Disons-le tout net : le bénéfice de ce régime dérogatoire est réservé aux nus-propriétaires d’immeubles bâtis dont le démembrement résulte soit d’une succession, soit d’une donation.

Mais, attention, il faut qu’il y ait simultanéïté entre les deux événements. Ainsi, une personne qui hériterait par exemple de la nue-propriété d’un immeuble dont la propriété aurait été démembrée auparavant ne peut pas en bénéficier sauf si ce démembrement résultait déjà d’une succession ou d’une...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires