Les adjoints au quotidien - Impliqués mais pas assez reconnus

Les adjoints au quotidienImpliqués mais pas assez reconnus

15.03.2010

En 2010, les adjoints s’impliquent dans leur travail et exercent dans de bonnes conditions. Si plus d’un tiers s’estiment mal payés et 42 % souffrent d’un manque de reconnaissance, ces sentiments sont atténués par la perspective de nouvelles missions, auxquelles les adjoints veulent s’associer. Ils se disent, par ailleurs, prêts à prendre part au capital des officines. Tel est le profil qui se dégage des résultats de la grande enquête sur le métier d’adjoint que nous avions lancé en janvier dernier, en collaboration avec la section D de l’Ordre des pharmaciens, et à laquelle plus de 600 adjoints ont répondu.

  • Impliqués mais pas assez reconnus - 1
  • Impliqués mais pas assez reconnus - 2
  • De solides connaissances et le sens de la communication : indispensables pour 88 % des adjoints...

IL EST RARE que les pharmaciens adjoints soient invités à s’exprimer sur leur exercice quotidien, leurs préoccupations, leurs aspirations. Le « Quotidien » a voulu leur en donner l’occasion à travers une grande enquête, menée en collaboration avec la section D de l’Ordre des pharmaciens. La participation a été massive : 619 adjoints ont répondu à ce questionnaire par courrier ou sur notre site Internet quotipharm.com. La répartition en fonction de l’âge, du sexe et de la localisation des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires