Vos clients vous évaluent sur Internet - Souriez, vous êtes notés !

Vos clients vous évaluent sur InternetSouriez, vous êtes notés !

25.01.2010

C’est une version moderne du bouche à oreille, qui prend de l’ampleur depuis quelques années. Des internautes jugent les commerces et les services de proximité sur des sites spécialisés. Les pharmacies n’échappent pas aux commentaires et aux critiques. Que faut-il penser de ce phénomène ?

  • Une tendance de plus en plus forte sur le Net

C’EST UNE TENDANCE forte de la dernière décennie. Avec Internet s’est ouvert un espace d’expression et de communication apparemment sans limites. Les internautes ne se contentent plus de consulter, ils participent. On appelle cela le Web 2.0. Forums et sites communautaires comme Facebook ou You Tube enregistrent des scores de fréquentation croissants. C’est dans cette mouvance que sont apparus, il y a quelques années, des sites destinés à recueillir les commentaires des internautes sur...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires