Évaluation du stock - Inventaire : le faire soi-même ou pas ?

Évaluation du stockInventaire : le faire soi-même ou pas ?

21.12.2009

Aux dires des professionnels, les officines seraient de plus en plus nombreuses à confier la réalisation de leur inventaire à un spécialiste. Les avantages, il est vrai, sont multiples, ce qui n’empêche pas certains pharmaciens de défendre farouchement leur propre méthode de contrôle. Indépendants contre inventoristes : le débat est ouvert !

  • L’inventaire doit être réalisé physiquement

TOUS LES ANS c’est la même chose ! Si l’on est un commerce, il faut pouvoir fournir une évaluation précise de son stock afin d’établir le bilan comptable. Cet exercice est celui de l’inventaire, il doit être réalisé physiquement* au moins une fois par an comme le stipule l’article L123-12 du code du commerce. L’officine, bien sûr, n’échappe pas à la règle. Comme souvent, la tâche n’est pas sans contraintes, celles-ci pouvant paraître un peu plus lourdes dans le cas qui nous intéresse : un...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 4

Partenaires