Symposium Évolupharm - Réfléchir ensemble sur l’officine de demain

Symposium ÉvolupharmRéfléchir ensemble sur l’officine de demain

07.12.2009

Près de 500 pharmaciens étaient présents dimanche 22 novembre au Symposium organisé par Évolupharm à Paris. L’occasion pour le groupement de réunir ses adhérents et d’échanger sur différentes thématiques, en particulier sur l’impact de la situation économique sur l’officine. Les responsables du groupement, au premier rang desquels Pascal Geffray, président d’Évolupharm, en ont profité pour lancer leur dernière campagne de communication.

  • Une rencontre pour adhérents VIP

SOUS LA HOULETTE du journaliste Pierre-Luc Séguillon, c’est Olivier Pastré, économiste et professeur à l’université Paris VIII, qui a ouvert cette journée en revenant sur la crise financière et le secteur de la santé. En pointant d’emblée deux constats : « Le facteur démographique, à savoir le vieillissement de la population, joue en faveur des pharmaciens. De plus, un prix de plus en plus important est donné à la santé. » Et de poursuivre son décryptage en soulignant « l’augmentation de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires