Investissements « Robien » et « Borloo » - Des aménagements et des opportunités intéressantes

Investissements « Robien » et « Borloo »Des aménagements et des opportunités intéressantes

19.11.2009

Bonne nouvelle pour les médecins qui ont des difficultés à trouver des locataires pour occuper leur dernier investissement immobilier Robien ou Borloo : même s’ils n’ont pas loué dans les douze mois suivant l’achèvement d’un logement ou son acquisition, ils peuvent désormais, à certaines conditions, bénéficier néanmoins d’une partie de l’amortissement. Retour sur les assouplissements récemment apportés par une instruction fiscale.

  • Le logement doit être loué pour une période de neuf ans

L’instruction fiscale du 14 octobre, qui se cache derrière la référence 5D-3-09, est venue commenter les aménagements des dispositifs d’investissement locatif « Robien recentré » et « Borloo neuf » récemment apportés par la loi de finances pour 2009 et la loi MLLE du 25 mars 2009. Mais, aussi et surtout, elle apporte une mesure d’assouplissement quant au délai de mise en location des logements qui devrait permettre à certains médecins investisseurs de pousser un « ouf » de soulagement !<...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires