Cession de l’officine et du bail : attention aux pièges

Cession de l’officine et du bail : attention aux pièges

29.10.2009

Lorsque vous cédez votre officine, le propriétaire des murs ne peut pas vous empêcher de céder votre bail à l’acquéreur, à défaut de quoi la vente de l’officine ne pourrait se faire. En revanche, il peut très bien poser ses conditions à la cession du bail. Explications.

LE DÉCRET DE 1953 sur les baux commerciaux l’énonce clairement : à partir du moment où vous cédez votre droit au bail à un confrère qui reprend également le fonds officinal, cette cession est libre et ni le bailleur...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires