Nouveaux délais de paiement - Il va falloir revoir la politique d’achat

Nouveaux délais de paiementIl va falloir revoir la politique d’achat

26.10.2009

Les nouveaux délais de paiement dérogatoires applicables en officine en 2009 et 2010 devraient mieux « coller » aux pratiques commerciales déjà en vigueur entre les pharmaciens et leurs fournisseurs. L’impact sur la trésorerie sera donc limité, mais ces nouvelles règles sont surtout l’occasion d’améliorer la gestion du stock en modifiant, avant tout, la politique d’achat de l’officine.

  • Il va falloir revoir la politique d’achat - 1
  • De nouvelles règles qui imposent d'améliorer la gestion du stock

ENFIN ! Il aura fallu attendre près de dix mois au total pour que les deux accords conclus par la profession sur l’aménagement des délais de paiement exigés par la loi LME entrent en vigueur. En effet, la loi de modernisation de l’économie de 2008, qui a prévu une réduction des délais de règlement à 45 jours fin de mois ou à 60 jours à compter de la date d’émission de la facture depuis le 1er janvier 2009, a également permis d’étaler l’entrée en vigueur de cette mesure sur une période de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires