Surfant sur la vague bio - Les soins du bébé se mettent au vert

Surfant sur la vague bioLes soins du bébé se mettent au vert

18.07.2009

Les formules certifiées bio gagnent du terrain dans le champ dermocosmétique. Une tendance qui touche particulièrement le marché des soins du bébé, les mamans en recherche de sécurité maximale pour leurs enfants étant très sensibles à l’argument du « naturel et biologique ».

  • Les soins du bébé se mettent au vert - 1
  • L’argument " naturel » rassure les mamans
  • Sécurité et tolérance avant tout
  • Le recours aux ingrédients naturels a un projet

LES BESOINS du bébé évoluant peu, on pourrait penser que le marché des soins correspondants, en pharmacie, ne connaît pas de grands changements. Certes, ses caractéristiques sont à peu près les mêmes d’année en année : un leader imposant, la gamme Mustela, qui emporte près de la moitié des ventes du rayon ; une segmentation qui répond aux gestes de soins portés au bébé : le bain avec les formules lavantes corps et cheveux, la toilette avec les laits de toilette et les eaux nettoyantes, le...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires