Sigvaris, redonner vie aux jambes

Sigvaris, redonner vie aux jambes

16.04.2009

Ganzoni a créé un pont entre la France et la Suisse. Intimement liée au développement de la phlébologie, l’histoire de l’entreprise est une épopée européenne qui unit les nations dans un seul but : le progrès de la compression veineuse. Pionnière dans ces techniques, elle va donner le jour à un dispositif aujourd’hui reconnu comme traitement de première intention de l’insuffisance veineuse. Une petite révolution qui porte le nom de Sigvaris.

  • Sigvaris, redonner vie aux jambes - 1
  • Sigvaris, redonner vie aux jambes - 2
  • Sigvaris, redonner vie aux jambes - 3
  • Sigvaris, redonner vie aux jambes - 4

LA SAGA DES MARQUES

COMME il arrive parfois, le destin de la marque Sigvaris repose sur une rencontre. Deux entreprises familiales vont, chacune de leur côté, tisser l’avenir de la compression textile en France. La plus ancienne porte le nom de son fondateur, Moritz Ganzoni qui, en 1864, crée une usine vouée à la fabrication de textile élastique – des rubans tissés pour l’essentiel - aux côtés d’un certain Monsieur Barthels. Elle se situe en Suisse, très précisément à Wienterthur,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires