Tours, reine du Val de Loire

Tours, reine du Val de Loire

06.04.2009

Tours compte 136 400 habitants (2007) en progression de 6,8 % par rapport à 1999, soit un peu moins d’1 % par an, ce qui représente une croissance de près du triple de la moyenne nationale. Elle est le centre d’une communauté d’agglomération comportant près de 300 000 habitants. La ville compte 56 pharmacies réparties dans 57 iris quartiers, ce qui correspond à une pharmacie pour 2 435 habitants et 2 594 EFM, ce qui traduit un niveau d’équipement officinal par habitant supérieur de l’ordre de 8 % par rapport à la moyenne nationale (moyenne = 1 pharmacie pour 2 800 EFM).

  • Tours, reine du Val de Loire - 1
  • Tours, reine du Val de Loire - 2
  • Tours, reine du Val de Loire - 3
  • Tours, reine du Val de Loire - 4

OUTRE la richesse de son patrimoine historique, ancienne capitale du royaume de France, et de son environnement naturel le Val de Loire, Tours a réussi à développer un pôle exceptionnel alliant le public et le privé autour du développement des nouvelles technologies de microélectronique, mais également de recherches et applications dans le domaine de la santé et de la micromécanique.

Disparités de niveau de demande.

La carte en dégradé de bleu montre comment varie d’un quartier iris...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires