À retenir
Les collyres | 9/11

À retenir

Didier Rodde
| 08.02.2018

- Les indications des collyres concernent essentiellement des pathologies chroniques.

- Dans les traitements de long terme la tolérance locale peut être problématique, notamment à cause du conservateur éventuellement présent.

- Les contre-indications des collyres ne sont pas rares. Elles peuvent notamment concerner l’état de grossesse ou l’allaitement.

- Certains collyres peuvent exercer (au moins en principe) des effets systémiques.

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacie

À la Une Activité officinale : le calme après la tempête

Après avoir connu deux vagues records correspondant l'une à l'afflux de demandes de paracétamol et de renouvellement d'ordonnances, l'autre à des prescriptions insolites en hydroxychloroquine, l'activité officinale est en chute libre depuis dix jours. Comment faire face à cette situation inédite sans trop de casse ? Commenter

Partenaires