Le point de vue de l'UTIP

Le point de vue de l'UTIP

Danielle Roquier Charles
| 02.05.2017

En officine, nous devons souligner qu'il est indispensable de traiter simultanément le malade et son entourage proche, ce qui implique le dépistage et la prise en charge des sujets contacts, qu'ils soient symptomatiques ou non ; ceci pour éviter tout risque d'échec par recontamination.

En ce qui concerne le traitement médicamenteux, le patient doit connaître la nécessité de répéter son administration après 7 à 14 jours. On doit s...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacie

À la Une Activité officinale : le calme après la tempête

Après avoir connu deux vagues records correspondant l'une à l'afflux de demandes de paracétamol et de renouvellement d'ordonnances, l'autre à des prescriptions insolites en hydroxychloroquine, l'activité officinale est en chute libre depuis dix jours. Comment faire face à cette situation inédite sans trop de casse ? Commenter

Partenaires