Heurs et malheurs de l’électroconvulsivothérapie - « Peut-être ai-je dormi » : le miracle de l’ECT

Heurs et malheurs de l’électroconvulsivothérapie« Peut-être ai-je dormi » : le miracle de l’ECT

Nicolas Tourneur
| 14.11.2013
  • Dès le XVIIIe siècle les médecins ont eu recours à l'électrothérapie

« APRÈS avoir fixé sur les régions frontopariétales les deux larges électrodes trempées de solution saline, nous avons commencé, prudemment, avec un courant de faible intensité de 80 volts pour 1/5 de seconde. On obtint instantanément une secousse avec contracture de tous les muscles en semi-flexion, après quoi le sujet retomba sur le lit sans perdre conscience : il se mit tout de suite à chanter à tue-tête puis se tut ».

Rome. Mars 1938. Le psychiatre italien qui œuvre a nom Ugo...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Telemedecine

À la Une Téléconsultation, mode d'emploi Abonné

Longuement expérimentée, la télémédecine va devenir une réalité pour tous les Français le 15 septembre prochain. Téléconsultation et télé-expertise sont désormais encadrées par un avenant à la convention médicale. Un nouveau dispositif dans lequel les pharmaciens devraient pouvoir trouver leur place. Commenter

Partenaires