Histoire de la « torpeur » génitale - La belle époque des bromures

Histoire de la « torpeur » génitaleLa belle époque des bromures

29.11.2012
  • L0033907 Portrait of Sir Charles Locock. Bart. First Physician to the...

LE BROMURE de potassium fut introduit en thérapeutique comme substitut aux iodures, réputés alors plus toxiques. Les cliniciens commencèrent à le tester dans diverses indications sans succès : Philippe Ricord (1800-1889) le proposa ainsi dans le traitement de la syphilis…

Cependant, un proche de Claude Bernard, le docteur Charles Huette (1820-1881) releva que l’ingestion de bromures induisait une « torpeur » génitale ; D.R. Thielman prétendit traiter le priapisme par l’application...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires