Découverte des curares, poisons devenus médicaments - Mourir sans bruit sous la canopée

Découverte des curares, poisons devenus médicamentsMourir sans bruit sous la canopée

05.07.2012
  • Le poison des fléchettes des Indiens de l’Orénoque est longtemps demeuré mystérieux

SURPRIS par la fléchette qui, silencieuse, avait pénétré dans sa cuisse, le singe resta immobile quelques instants ; puis, pris de tremblements, il chuta de branche en branche pour rester immobile au sol. L’Indien, jusqu’alors accroupi à une quinzaine de mètres, se rapprocha, un poignard en os dans une main, sa sarbacane dans l’autre…

L’usage de poisons de chasse d’une puissance extraordinaire fut décrit par les Européens colonisant l’Amérique sud-tropicale dès le début du XVIe...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ameli

Déclaration des ROSP : le délai est prolongé

Les pharmaciens retardataires ont jusqu’au 29 mars - au lieu du 18 mars - pour déclarer les nouvelles ROSP. La saisie sur « Amelipro » des nouvelles ROSP des pharmaciens est prolongée jusqu’au 29 mars 2019 à la place du 18 mars... Commenter

Partenaires