Dépistage : place aux autotests immunologiques  Abonné

Publié le 13/03/2017

Les tests immunologiques (par exemple Autotest colorectal Médisur) ont remplacé depuis mai 2015 les tests Hémoccult II (basés sur la détection de sang dans les selles par une réaction au gaïac) ; dans les deux cas, il s’agit de rechercher un saignement occulte dans les selles.

Les tests immunologiques ont l'avantage d’être plus efficaces avec la détection de 2 à 2,5 fois plus de cancers et 3 à 4 fois plus d'adénomes avancés, et plus sensibles, avec le dépistage de lésions plus précoces (et donc une plus grande chance de guérison.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte