Dérives sectaires - 40 % des cas dans la santé
Brève

Dérives sectaires40 % des cas dans la santé

Marie Bonte
| 11.05.2015

LE secteur de la santé est le terrain de quatre dérives sectaires sur dix. Cette tendance est identifiée par le rapport 2013/2014 de la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) qui relève sur Internet, un prosélytisme pseudoscientifique de dénigrement des médicaments et des vaccins ou encore des courants qui s’autoréférencent pour diffuser leurs pratiques « dites de santé prétendument médicales ».

La Miviludes souligne également «...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pharmacien

À la Une La nouvelle marge pour 2019 Abonné

En prévision de l'instauration de nouveaux honoraires de dispensation à partir du 1er janvier 2019, un nouvel arrêté de marge vient de paraître au « Journal officiel ». 3

Partenaires