Loi de santé - L’officine pas assez présente
Brève

Loi de santéL’officine pas assez présente

13.04.2015

LE PROJET de loi de modernisation de notre système de santé actuellement débattu à l’Assemblée nationale parle peu de pharmacie, regrette Gilles Bonnefond. Aussi le président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) vient-il de demander à la ministre de la Santé de prendre davantage en considération les attentes de la profession. Parmi les mesures qu’il souhaiterait voir figurer dans la future loi de santé, Gilles Bonnefond cite l’intégration de l’automédication dans le...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
non substituable

Les nouvelles règles pour le « non substituable »

Les cas où la mention « non substituable » (NS) peut être apposée sur l'ordonnance par le prescripteur viennent d'être définis par un arrêté paru aujourd'hui au « Journal officiel ». Voulues par la ministre de la Santé, Agnès... 8

Partenaires