Saturnisme : les seuils de plombémie revus à la baisse
Brève

Saturnisme : les seuils de plombémie revus à la baisse

Charlotte Demarti
| 10.07.2014
  • Saturnisme : les seuils de plombémie revus à la baisse - 1

La concentration de plomb dans le sang qui définit le saturnisme infantile est actuellement de 100 µg/L (impliquant la déclaration obligatoire du cas et le déclenchement d’une enquête environnementale). Cependant, des effets nocifs du plomb sur la santé ont été démontrés pour des plombémies bien inférieures, notamment chez l’enfant, avec une altération sur le développement intellectuel, staturo-pondéral, sexuel et sur l’acuité auditive. C’est pourquoi le Haut Conseil de la Santé Publique préconise de réduire les expositions au plomb au plus bas niveau possible. Pour 2017, l’objectif est d’abaisser la plombémie moyenne de la population générale à 12 µg/L et d’atteindre 98 % de la population à une plombémie inférieure à 40 µg/L. De plus, le Haut Conseil de la Santé Publique rappelle les facteurs de risque devant conduire à un dépistage chez les enfants de moins de 7 ans et les femmes enceintes, et propose d’abaisser le seuil de déclaration obligatoire de saturnisme de 100 µg/L à 50 µg/L. Aussi, de fixer un niveau de vigilance à la concentration de 25 µg/L : son dépassement indiquant l’existence probable d’au moins une source d’exposition au plomb dans l’environnement, justifiant une information des familles et une surveillance biologique rapprochée. Ces nouveaux niveaux de référence devront être actualisés tous les 10 ans.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rémunération

Économie : 100 millions d'euros de perte en 2018 selon la FSPF

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) dresse à son tour le bilan économique des neuf premiers mois de la mise en place de la nouvelle rémunération. S’appuyant sur les chiffres fournis par IQVIA... 5

Partenaires