Tests de grossesse : la fin du monopole ?
Brève

Tests de grossesse : la fin du monopole ?

13.09.2013

C’est une brèche dans le monopole des pharmaciens que viennent d’ouvrir les sénateurs. Dans le cadre de l’examen du projet de loi sur la consommation, les parlementaires ont en effet adopté un amendement du groupe socialiste autorisant la vente des tests de grossesse et d’ovulation hors des pharmacies. L’amendement a reçu le soutien du ministre chargé de la Consommation, Benoît Hamon, pour qui cette levée du monopole se justifie pour des raisons de santé publique. Toutefois, rien n’est encore définitif puisque le texte doit encore être examiné en deuxième lecture par les députés qui pourraient revenir sur cette disposition. Déjà, même du côté des sénateurs, cette remise en cause du monopole pose question. Tout en étant favorable à l’amendement, le rapporteur du projet de loi, Alain Fauconnier (PS), estime que cela devrait plutôt entrer dans le cadre d’une loi sur la santé. Alain Milon (UMP) demande, pour sa part, l’avis de la commission de la santé. Quant à Claude Dilain (PS), il craint que cette mesure fragilise les officines, « qui sont des éléments de lien social dans les quartiers difficiles ».

Quotipharm.com, le 13/09/2013
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires