Contrôle de l’Ordre - La Cour des comptes épingle l’État
Brève

Contrôle de l’OrdreLa Cour des comptes épingle l’État

16.05.2013

DANS un référé rendu public le 14 mai, la Cour des comptes pointe une attitude « trop en retrait de l’État » dans le suivi de l’Ordre des pharmaciens. La Cour estime que les administrations de l’État en charge des relations avec l’Ordre ont fait preuve d’une « inertie certaine dans l’exercice de cette responsabilité ». Elle cite notamment le non-paiement de charges fiscales et, jusqu’au contrôle de la Cour, sociales sur les indemnités perçues par les membres élus des conseils régionaux et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
écosse

À la Une Les pharmaciens britanniques face au Brexit Abonné

Les conséquences pour le système de santé d'un « Brexit sans accord » inquiètent les pharmaciens britanniques. À l'approche de la date fatidique du 29 mars, ils se préparent aux éventuelles ruptures de stock qui pourraient survenir dans les semaines suivant le Brexit. Commenter

Partenaires