Modification transitoire des conditions de prescription et de délivrance de Sérécor
Brève

Modification transitoire des conditions de prescription et de délivrance de Sérécor

08.04.2013

À compter du 15 mai 2013, les pharmaciens ne pourront délivrer la spécialité Sérécor (chlorhydrate d’hydroquinidine) que sur présentation d’une ordonnance émanant d’un cardiologue. Cette disposition exceptionnelle et transitoire vise à palier le risque de rupture de stock de cet antiarythmique. Le laboratoire Sanofi France a en effet informé l’ANSM de difficultés d’approvisionnement rencontrées actuellement avec son médicament. Dans ce contexte, l’utilisation de Sérécor doit être réservée aux seuls patients pour lesquels il n’existe pas d’alternative thérapeutique, à savoir les patients porteurs d’un syndrome de Brugada ou souffrant de troubles apparentés pouvant conduire à des arythmies ventriculaires malignes, qu’ils soient appareillés ou non.

Afin de préserver le stock limité disponible, l’ANSM a donc décidé de modifier les conditions de prescription et de délivrance de ce médicament afin de réserver sa prescription aux seuls cardiologues et ce, tant que l’approvisionnement de ce médicament ne sera pas suffisant.

Les traitements antiarythmiques ne devant en aucun cas être brutalement arrêtés, l’ANSM demande aux patients actuellement traités par Sérécor de se rapprocher rapidement de leur médecin afin de lui permettre d’envisager une alternative thérapeutique. Les pharmaciens et les médecins concernés sont également invités à contacter et orienter leurs patients.

Quotipharm.com, le 08/04/2013
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires