L’automédication entre dans la culture française
Brève

L’automédication entre dans la culture française

30.11.2012

Après des années de stagnation, voire de baisse, le marché de l’automédication affiche un dynamisme que peuvent lui envier tous les autres segments pharmaceutiques. Avec 15 % des parts de marché sur l’ensemble de la pharmacie française, il a progressé de 1,5 % en valeur sur une année pleine (données IMS - cumul mobile annuel à fin septembre 2012). C’est surtout un changement profond dans la culture française que relèvent les experts d’IMS Health. « On a toujours dit que les Français iraient difficilement vers l’automédication car ils ont une image du médicament gratuit fortement ancrée. Ce n’est plus vrai, nous assistons à un phénomène nouveau », souligne l’économiste de la santé Claude Le Pen. La différence est flagrante dans l’analyse comparative présentée par Pascal Voisin, directeur OTC d’IMS Health France, de la situation en France, en Italie, en Allemagne et en Belgique. Alors que le prix public moyen de la médication officinale en France est le plus bas (4 euros versus 7,50 euros en Italie, 8,40 euros en Allemagne et 8,60 euros en Belgique), les dépenses par an et par habitant s’élèvent à 76 euros, bien plus qu’en Italie (35,70 euros) et qu’en Allemagne (62,70 euros).

Quotipharm.com, le 30/11/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
DMP

DMP : le cap des trois millions d'ouvertures est franchi

Près de cinq semaines après le lancement officiel du dossier médical partagé (DMP) par les pouvoirs publics, trois millions de Français ont en déjà créé un. Et 4 sur 10 ont choisi de le faire dans leur officine.... 4

Partenaires