Frais de livraison : la réplique des grossistes-répartiteurs
Brève

Frais de livraison : la réplique des grossistes-répartiteurs

27.11.2012

La chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP) a tenu à réagir « avec la plus grande fermeté » aux accusations du président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) au sujet de la facturation de frais de livraison aux pharmaciens. La CSRP accuse Gilles Bonnefond de porter des « accusations graves et sans fondement ». Pour elle, « la question de la facturation des frais de livraison relève du droit commercial ». Elle s’insurge contre l’accusation d’entente entre les grossistes, qu’elle juge « inacceptable » et rappelle que la question des frais de livraison dépend « de la politique commerciale de chaque grossiste-répartiteur, juridiquement traduite dans les conditions générales de ventes et, par définition, propre à chaque entreprise ». Elle conteste également les chiffres de Gilles Bonnefond, qui estime que 80 % des pharmaciens paieraient des frais de livraison. « De janvier à septembre, les répartiteurs ont effectué près de 13 millions de livraisons dont 172 000 ont fait l’objet d’une facturation soit 1,3 % », estime la CSRP, en dénonçant une « méthodologie manifestement biaisée qui ne permet pas de mesurer de manière fiable et objective la réalité de cette pratique ». La CSRP rappelle les difficultés économiques qui touchent le secteur du médicament et estime que « les voies du redressement ne passeront certainement pas par l’opposition frontale des acteurs entre eux ».

QUOTIPHARM.COM, LE 27/11/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires