Revalorisation des astreintes et des honoraires des gardes le 7 novembre
Brève

Revalorisation des astreintes et des honoraires des gardes le 7 novembre

30.10.2012

Une revalorisation des astreintes et des honoraires des gardes doit intervenir le 7 novembre prochain. Lors de la dernière réunion de la commission paritaire nationale, l’UNPF a souhaité s’assurer que cette mesure serait bien effective. La CNAMTS assure que toutes les CPAM sont prêtes à appliquer les revalorisations conventionnelles, à la date prévue.

Pour rappel, l’article 19 de la convention prévoit les éléments suivants :

- Une indemnité d’astreinte dont le montant est fixé à 150 euros, révisable par avenant, pour chacune des périodes suivantes : la nuit ; la journée du dimanche ; le jour férié.

- Des honoraires fixés comme suit :

. la nuit de 20 heures à 8 heures : 8 euros par ordonnance ;

. les dimanches et jours fériés, de 8 heures à 20 heures : 5 euros par ordonnance ;

. le jour, en dehors des jours et heures normaux d’ouverture, de 8 heures à 20 heures : 2 euros par ordonnance.

Ces honoraires ne pourront être perçus que si les produits de santé sont délivrés en dehors des heures normales d’ouverture, ce qui exclut leur perception dans les pharmacies qui se déclarent ouvertes la nuit ou une partie de la nuit ; dans les pharmacies assurant un service de garde par roulement la nuit, aux heures où ces pharmacies sont normalement ouvertes au public ; dans les pharmacies assurant la garde du dimanche et des jours fériés quand elles restent ouvertes au public.

Quotipharm.com, le 30/10/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Lactalis

À la Une Retraits de lots : objectif zéro défaut Abonné

À ce jour, aucun bébé ne se trouve en danger. Mais l’affaire du lait contaminé aurait pu très mal tourner. Elle révèle surtout que les systèmes d’alerte et de retrait de lots sont perfectibles. Et pas seulement dans la grande distribution puisque 44 pharmaciens ont été épinglés par la DGCCRF pour avoir détenu dans leurs officines des boîtes de laits concernés par les retraits de lots. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.