Médecin, une profession âgée, qui se féminise et préfère le salariat
Brève

Médecin, une profession âgée, qui se féminise et préfère le salariat

18.10.2012

Les médecins, dont les effectifs comptent de plus en plus de femmes, sont plutôt âgés, privilégient l’exercice salarié et délaissent les régions surdotées au profit de l’Ouest, relève l’atlas annuel du Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) publié aujourd’hui.

Le CNOM a recensé 216 142 médecins actifs et 51 930 retraités au 1er janvier 2012. Parmi les 199 821 en activité régulière (hors remplaçants et médecins temporairement sans activité), on compte 92 477 médecins généralistes et 107 344 spécialistes. La féminisation de la profession se poursuit en 2012. Au 1er janvier 2012, les femmes représentent 42 % des médecins (38 % en 2007), exerçant une activité régulière. En 2011, elles sont 56 % des nouveaux inscrits (53 % en 2006) et leur part devrait atteindre 59 % en 2017. En moyenne, les médecins en activité régulière sont âgés de 51,5 ans. Ceux ayant 60 ans ou plus représentent quasiment le quart des effectifs (23,5 %), tandis que les moins de 35 ans sont seulement 6 %. L’âge moyen d’entrée à l’Ordre est de 35 ans. Cette entrée est de plus en plus tardive (33 ans en 2006) et les nouveaux inscrits seront âgés de 37 ans en 2017.

Au 1er janvier 2012, 47,1 % des médecins exercent leur activité en libéral, 42,5 % sont salariés, à l’hôpital par exemple, et 10,3 % ont opté pour un exercice mixte. Entre 2007 et 2012, les effectifs de médecins libéraux ont diminué de 1 %, tandis que les effectifs de médecins salariés ont augmenté de 2 %.

Concernant la région d’exercice, l’ouest de la France semble désormais privilégié. La Bretagne a vu ses effectifs croître de 4,6 % entre 2002 et 2007, devenant la région la plus attractive. Au deuxième rang, la Basse-Normandie, avec une hausse de 4,1 % de ses effectifs sur la même période. Les Pays-de-Loire occupent la troisième place (+ 4 %). La région Ile-de-France, médicalement surdotée, enregistre quant à elle une baisse de ses effectifs entre 2007 et 2012 (- 3,4 %). Les régions Poitou-Charentes et Aquitaine devraient voir leur densité médicale se stabiliser d’ici à 2017, tandis que dix régions enregistreront une hausse : Auvergne, Limousin, Rhône-Alpes, France-Comté, Lorraine, Alsace, Nord-Pas-de-Calais, Basse-Normandie, Pays-de-Loire et Bretagne. Les dix autres verront leur densité médicale baisser : Ile-de-France, PACA, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Bourgogne, Centre, Champagne-Ardenne, Picardie, Haute-Normandie et Corse. La densité moyenne des médecins en activité régulière reste élevée à 306,2 médecins pour 100 000 habitants, mais avec de grandes disparités selon les territoires.

Quotipharm. com, le 18/10/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.